Blog de Bibles pour l’Europe

Rendez-nous visite régulièrement pour bénéficier et vous réjouir des articles de blog postés au sujet de la Bible et de la vie chrétienne.

Goûtez-vous Dieu dans la Parole ?


 
Nous avons tous besoin de nous alimenter pour entretenir notre vie physique et pour conserver une bonne santé. Or, cette obligation de nous alimenter n’en fait pas pour autant une tâche fastidieuse. En vérité, manger est un vrai plaisir pour nous, en particulier quand les mets ont bon goût.

Dans le même ordre d’idées, la Bible nous dit que la Parole de Dieu nous nourrit et qu’elle nous maintient en bonne santé spirituelle. Mais que ressentons-nous quand nous pensons à la lire ? Le temps passé dans la Parole de Dieu est-il, pour nous, juste un devoir nécessaire que nous trouvons insipide et fastidieux ? Ou bien est-ce un moment d’allégresse qui nous nourrit ? Dieu désire que nos moments passés dans Sa Parole soient non pas un devoir, mais une délectation.


Que faire lorsque je commets un péché après avoir été sauvé ?

 
Au moment où nous nous sommes repentis devant Dieu et avons reçu Jésus-Christ comme notre Sauveur, tous nos péchés ont été pardonnés et la paix a envahi nos cœurs. De plus, la Parole de Dieu nous atteste que notre salut est assuré pour toute l’éternité et ne peut jamais être retiré.

Nous sommes sauvés. Pourtant, nous savons de notre propre expérience que nous ne sommes pas immunisés contre le péché. Nous péchons encore après avoir fait l’expérience du salut, et ce, malgré nos meilleurs efforts. Que faire donc lorsque nous péchons après avoir été sauvés ? La Parole de Dieu nous dit que nous devons confesser nos péchés au Seigneur.

Confesser à Dieu les péchés que nous commettons après notre salut est absolument capital pour notre vie de chrétien. Ici, nous allons voir plusieurs points : pourquoi il faut confesser nos péchés, ce que signifie confesser, comment confesser, et les effets de la confession.


Je suis sauvé ! Et ensuite ?

 
Vous n’êtes pas le premier à vous être un jour posé cette question. Beaucoup d’entre nous ne savaient pas ce qui allait se passer après avoir reçu le Seigneur Jésus-Christ comme notre Sauveur.

Nous apprécions sans aucun doute les étapes formidables que Dieu franchit pour nous racheter et nous impartir Sa vie divine dans le but que nous puissions naître de nouveau. Mais croire en Jésus-Christ est juste le commencement de notre vie chrétienne. Il y a tant au-devant de nous ! Examinons certaines des choses qui devraient arriver après que nous ayons cru au Seigneur.


Comment conserver la joie de notre salut

 
Lorsque l’amour du Seigneur Jésus nous a touché au début, et que nous nous sommes repentis et avons confessé Son nom, une joie profonde jamais connue auparavant a rempli nos cœurs. Quelle joie était celle d’avoir été pardonné et engendré de nouveau ! Dieu veut que tous Ses enfants continuent à se réjouir dans Son salut merveilleux pendant toute leur vie. Cela devrait être l’expérience normale de chaque croyant, comme nous le voyons dans 1 Pierre 1.8 : « Exultant d’une joie ineffable et pleine de gloire. »

Nous avons expérimenté un salut tellement merveilleux, et dès cet instant, nous avons eu accès à toutes les richesses de Christ. Nous devrions déborder d’une joie ineffable. Mais alors que nous ne pouvons jamais perdre notre salut éternel, nous pouvons parfois perdre la joie de notre salut. Comment cela arrive-t-il ? Considérons-en les deux causes possibles.


La clé qui permet d’expérimenter Christ dans notre vie quotidienne

 
Le jour de notre salut est un jour merveilleux et phénoménal. Pourtant, après notre expérience initiale de la joie du salut, il n’est pas inhabituel de nous demander comment continuer à faire l’expérience du Seigneur Jésus. Nous pouvons nous demander : Comment puis-je connaître Jésus personnellement ? Comment puis-je faire l’expérience de Jésus au cours de ma vie ? La vie chrétienne se résume-t-elle au fait d’être pardonné et sauvé du jugement de Dieu ?

Certaines personnes pourraient essayer, de différentes manières, de faire l’expérience de Jésus comme au jour de leur salut. Elles étudient peut-être la Bible, mais même après avoir appris une nouvelle connaissance, le Seigneur semble encore éloigné. Cela serait comparable au fait d’essayer d’entrer dans une pièce fermée à clé en utilisant la mauvaise clé. Il faut la bonne clé pour ouvrir la porte. De la même manière, nous devons utiliser la « bonne clé » pour faire l’expérience de Jésus. Quelle est donc la clé qu’il nous faut utiliser pour connaître personnellement Jésus dans notre vie quotidienne ?


3 problèmes que seul le sang de Jésus peut résoudre

 
Auparavant, nous avons discuté de la manière dont nous, les croyants en Jésus-Christ, pouvons avoir la pleine assurance que nous sommes vraiment sauvés et que nous ne pouvons jamais perdre notre salut, car il est éternellement sûr.

Puisque nous ne pouvons pas perdre notre salut, certains pourraient se demander si cela signifie que la façon dont nous vivons après notre salut n’a pas d’importance. Sommes-nous libres de faire comme bon nous semble ? Après tout, rien ne peut changer notre salut.

C’est important de savoir qu’être sauvé éternellement ne nous donne pas l’autorisation de désobéir à Dieu ni de pécher sans retenue. En fait, lorsqu’un croyant commet un péché, cela provoque trois problèmes graves qui impliquent trois personnes : Dieu, nous-mêmes et Satan. Étudions ces problèmes et la solution unique à chacun : le sang de Jésus.


Le danger de croire que nous pouvons perdre notre salut

 
Dans un billet précédent, nous avons discuté d’une des plus grandes questions que se posent les chrétiens : pouvons-nous perdre notre salut ? Nous avons reçu grâce à la Bible l’assurance claire et ferme que dès l’instant où nous croyons en Christ et Le recevons comme notre Sauveur, nous sommes sauvés éternellement. Perdre notre salut est impossible.

Mais voici une autre question : savoir qu’il est impossible de perdre notre salut fait-il une différence ?

La réponse est oui ! Et dans ce billet, nous discuterons de la raison pour laquelle il est important de le savoir.


Est-il possible de perdre son salut ?

 
Vous êtes-vous jamais demandé si vous pouviez perdre votre salut après avoir commis une faute ou un péché ?

Il est extrêmement important qu’en tant que croyants, nous soyons bien au clair sur plusieurs sujets fondamentaux. L’un d’eux concerne l’assurance que nous avons d’être sauvés dès l’instant où nous croyons en Christ. Un autre sujet fondamental sur lequel il nous faut être au clair : la sécurité de notre salut. À quel point notre salut est-il sûr ? Qu’est-ce qui le sauvegarde ? Sa sûreté dépend-elle de nous ? Pouvons-nous perdre notre salut ?

Examinons cinq points qui traitent de la sûreté de notre salut.


L’assurance du salut : Comment savoir que je suis sauvé ?

 
Nous sommes chrétiens, avons cru au Seigneur Jésus et l’avons reçu comme notre Sauveur, et malgré cela, il se peut que nous nous demandions parfois : « Comment avoir la certitude que je suis sauvé ? » Parfois nous ressentons assurément que nous avons été sauvés, et d’autres fois nous sommes moins certains. Lorsque nous passons sans cesse de la certitude à l’incertitude, nous avons des difficultés à progresser dans notre vie chrétienne.

Or, cette incertitude n’est pas nécessaire. Dieu nous donne trois moyens de recevoir l’assurance absolue de notre salut, ce dont nous allons discuter ici.


Que se passe-t-il lorsqu’une personne est sauvée ?

 
Lorsque nous nous repentons et recevons le Seigneur Jésus-Christ comme notre Sauveur, des choses merveilleuses nous arrivent. Nous sommes pardonnés de tous nos péchés et délivrés de la condamnation de Dieu et du châtiment éternel. Il en résulte que pour la première fois de notre vie, nous connaissons un bonheur et une paix jamais connus auparavant. Nous ne pouvons nous empêcher d’aimer le Seigneur Jésus qui mourut pour nous sur la croix.


Pardonné, délivré et né de nouveau

Être pardonné par Dieu et délivré du châtiment éternel sont des choses merveilleuses, mais il y a plus encore. L’événement le plus étonnant lorsque nous croyons au Seigneur Jésus est peut-être que nous naissons de nouveau, ou sommes régénérés.

Que veulent dire les mots « né de nouveau » ?


Inscrivez-vous à notre blog


Commander gratuitement