Blog de Bibles pour l’Europe

Rendez-nous visite régulièrement pour bénéficier et vous réjouir des articles de blog postés au sujet de la Bible et de la vie chrétienne.

La clé qui permet d’expérimenter Christ dans notre vie quotidienne

 
Le jour de notre salut est un jour merveilleux et phénoménal. Pourtant, après notre expérience initiale de la joie du salut, il n’est pas inhabituel de nous demander comment continuer à faire l’expérience du Seigneur Jésus. Nous pouvons nous demander : Comment puis-je connaître Jésus personnellement ? Comment puis-je faire l’expérience de Jésus au cours de ma vie ? La vie chrétienne se résume-t-elle au fait d’être pardonné et sauvé du jugement de Dieu ?

Certaines personnes pourraient essayer, de différentes manières, de faire l’expérience de Jésus comme au jour de leur salut. Elles étudient peut-être la Bible, mais même après avoir appris une nouvelle connaissance, le Seigneur semble encore éloigné. Cela serait comparable au fait d’essayer d’entrer dans une pièce fermée à clé en utilisant la mauvaise clé. Il faut la bonne clé pour ouvrir la porte. De la même manière, nous devons utiliser la « bonne clé » pour faire l’expérience de Jésus. Quelle est donc la clé qu’il nous faut utiliser pour connaître personnellement Jésus dans notre vie quotidienne ?


3 problèmes que seul le sang de Jésus peut résoudre

 
Auparavant, nous avons discuté de la manière dont nous, les croyants en Jésus-Christ, pouvons avoir la pleine assurance que nous sommes vraiment sauvés et que nous ne pouvons jamais perdre notre salut, car il est éternellement sûr.

Puisque nous ne pouvons pas perdre notre salut, certains pourraient se demander si cela signifie que la façon dont nous vivons après notre salut n’a pas d’importance. Sommes-nous libres de faire comme bon nous semble ? Après tout, rien ne peut changer notre salut.

C’est important de savoir qu’être sauvé éternellement ne nous donne pas l’autorisation de désobéir à Dieu ni de pécher sans retenue. En fait, lorsqu’un croyant commet un péché, cela provoque trois problèmes graves qui impliquent trois personnes : Dieu, nous-mêmes et Satan. Étudions ces problèmes et la solution unique à chacun : le sang de Jésus.


Le danger de croire que nous pouvons perdre notre salut

 
Dans un billet précédent, nous avons discuté d’une des plus grandes questions que se posent les chrétiens : pouvons-nous perdre notre salut ? Nous avons reçu grâce à la Bible l’assurance claire et ferme que dès l’instant où nous croyons en Christ et Le recevons comme notre Sauveur, nous sommes sauvés éternellement. Perdre notre salut est impossible.

Mais voici une autre question : savoir qu’il est impossible de perdre notre salut fait-il une différence ?

La réponse est oui ! Et dans ce billet, nous discuterons de la raison pour laquelle il est important de le savoir.


Est-il possible de perdre son salut ?

 
Vous êtes-vous jamais demandé si vous pouviez perdre votre salut après avoir commis une faute ou un péché ?

Il est extrêmement important qu’en tant que croyants, nous soyons bien au clair sur plusieurs sujets fondamentaux. L’un d’eux concerne l’assurance que nous avons d’être sauvés dès l’instant où nous croyons en Christ. Un autre sujet fondamental sur lequel il nous faut être au clair : la sécurité de notre salut. À quel point notre salut est-il sûr ? Qu’est-ce qui le sauvegarde ? Sa sûreté dépend-elle de nous ? Pouvons-nous perdre notre salut ?

Examinons cinq points qui traitent de la sûreté de notre salut.


L’assurance du salut : Comment savoir que je suis sauvé ?

 
Nous sommes chrétiens, avons cru au Seigneur Jésus et l’avons reçu comme notre Sauveur, et malgré cela, il se peut que nous nous demandions parfois : « Comment avoir la certitude que je suis sauvé ? » Parfois nous ressentons assurément que nous avons été sauvés, et d’autres fois nous sommes moins certains. Lorsque nous passons sans cesse de la certitude à l’incertitude, nous avons des difficultés à progresser dans notre vie chrétienne.

Or, cette incertitude n’est pas nécessaire. Dieu nous donne trois moyens de recevoir l’assurance absolue de notre salut, ce dont nous allons discuter ici.


Que se passe-t-il lorsqu’une personne est sauvée ?

 
Lorsque nous nous repentons et recevons le Seigneur Jésus-Christ comme notre Sauveur, des choses merveilleuses nous arrivent. Nous sommes pardonnés de tous nos péchés et délivrés de la condamnation de Dieu et du châtiment éternel. Il en résulte que pour la première fois de notre vie, nous connaissons un bonheur et une paix jamais connus auparavant. Nous ne pouvons nous empêcher d’aimer le Seigneur Jésus qui mourut pour nous sur la croix.


Pardonné, délivré et né de nouveau

Être pardonné par Dieu et délivré du châtiment éternel sont des choses merveilleuses, mais il y a plus encore. L’événement le plus étonnant lorsque nous croyons au Seigneur Jésus est peut-être que nous naissons de nouveau, ou sommes régénérés.

Que veulent dire les mots « né de nouveau » ?


3 étapes majeures du plan de Dieu pour le salut, après la chute de l’homme

 
Nous avons précédemment discuté de la façon dont Dieu créa l’homme pour Son propre dessein, et comment ce dernier devint déchu, pécheur et incapable de vivre d’une manière propice à l’accomplissement du plan de Dieu. Les conséquences de la chute de l’humanité sont tragiques, et nous observons ses effets dans nos propres vies et partout où nous posons notre regard aujourd’hui.

Mais Dieu ne peut jamais être vaincu ! Et, même s’Il fut freiné pendant une période, le plan de Dieu est impossible à stopper. Dans Sa sagesse, Dieu fit trois pas stupéfiants pour mener à bien Son intention originelle de dispenser Sa vie éternelle en nous pour que nous puissions avoir part à Sa vie et l’exprimer.


Que s’est-il vraiment passé dans le jardin d’Éden : les conséquences du choix d’Adam et Ève

 
Dans le billet précédent, nous avons vu que Dieu, dans le but de protéger Adam et Ève, les avait prévenus qu’ils ne devaient pas manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Cet arbre représentait Satan, l’ennemi de Dieu et la source de la mort. Malheureusement, Adam et Ève désobéirent à Dieu. Cette désobéissance était déjà très grave en soi, mais lorsqu’ils mangèrent le fruit de cet arbre, ils furent qui plus est corrompus par la nature funeste de Satan.

Dans ce billet, nous verrons les conséquences de leur acte et aussi ce que Dieu fit et fait encore de nos jours pour recouvrer l’humanité, qu’Il avait créée pour Son dessein.


Que s’est-il vraiment passé dans le jardin d’Éden ?

 
La plupart d’entre nous connaissent bien l’histoire d’Adam et Ève dans le jardin d’Éden. Ce que l’on retient le plus souvent de cette histoire, c’est la désobéissance d’Adam et Ève. Cela est logique : désobéir à Dieu est un acte grave.

Mais vous êtes-vous jamais demandé en quoi manger le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal était si terrible ? Comment cet acte pouvait-il causer la chute de l’homme ? Et lorsque Dieu ordonna à Adam et Ève de ne pas manger de cet arbre, les mettait-Il à l’épreuve juste pour voir s’ils allaient Lui obéir ?


De quoi parle la Bible ?

 
Dans un billet précédent, notre manière d’aborder la Bible a été quelque peu réajustée car nous en avions alors découvert l’essence. Dans un autre billet, notre confiance en la Parole de Dieu a été fortifiée lorsque nous avons appris quelle était sa source. À présent, nous allons nous pencher sur le contenu de la Bible ainsi que le sujet sur lequel elle se concentre.

La Bible se subdivise en deux parties : L’Ancien Testament et le Nouveau Testament. Elle contient soixante-six livres et de nombreux chapitres. Avec autant de matière, sur quoi devrions-nous nous concentrer lorsque nous lisons la Bible ?


Inscrivez-vous à notre blog


Commander gratuitement